Syndicat d'Apiculture du Rhône et de la Région Lyonnaise

Chambre d'Agriculture - 18 rue des Monts d'Or - 69 890 La Tour de Salvagny



Communiqué de presse de la Filière Apicole Française

La Filière Apicole Française

UNAF - SNA - FNOSAD - Confédération Paysanne - FEDAPI - SAPCO - SAPP - SAPB -

Paris, le 9 janvier 2008

Communiqué de Presse


Les représentants de la filière apicole déplorent qu’en dépit des risques pour les abeilles et l’environnement, et en toute connaissance de cause,
le Ministère de l’Agriculture autorise
un nouvel insecticide systémique : CRUISER® sur maïs de la société Syngenta

Le Ministère de l’agriculture a annoncé ce Mardi 8 janvier l’autorisation de mise sur le marché sur maïs, de la spécialité d’enrobage de semences CRUISER ®, fabriquée par la société Syngenta. La matière active de cet insecticide : le thiaméthoxam, comme l’imidaclopride - Gaucho® - et le fipronil - Régent TS® - fait partie du groupe des insecticides systémiques neurotoxiques aux effets extrêmement toxiques pour les abeilles.

Cette décision a été prise à la suite de divers avis formulés par l’AFSSA (DIVE) :
. le 20 novembre 2007, en raison de risques préoccupants pour les abeilles, l’AFSSA demandait dans un premier avis que les ruches soient éloignées de 3 kilomètres lors de la floraison des maïs issus de graines enrobées CRUISER®,
. Le 20 décembre 2007, dans un deuxième avis, rendu après examen d’éléments complémentaires fournis par la firme, l’AFSSA estimait que ce risque pouvait être minoré.

Ainsi, s’appuyant sur le principe de la « reconnaissance mutuelle » (Cruiser a été autorisé en Allemagne) et sur les avis de l’AFSSA, le Ministère de l’agriculture autorise l’utilisation de CRUISER® de la société Syngenta, sous certaines conditions , notamment :

. Uniquement sur maïs (grain, ensilage, lignées femelles de production de semences ; exception faite pour maïs doux et maïs de lignées mâles de production de semences), compte tenu de sa persistance dans le sol et de sa systémie, il ne devrait être employé qu’une fois tous les trois ans sur la même parcelle.

. De plus, les cultures suivant un maïs CRUISER® ne devraient pas être attractives pour les abeilles (absence de vocation apicole). Ainsi, après une culture maïs traitée CRUISER® : tournesol, colza, trèfle, luzerne ou maïs... ne pourraient être semés !

. Une réactivation du « plan poussières » (DGCCRF et SdQPV) devrait contrôler la qualité des enrobages et s’assurer que lors des semis, la molécule ne soit pas dispersée dans l’atmosphère.

. Afin de limiter la durée de floraison des maïs traités, ces derniers ne pourraient plus être semés après le 15 mai.

. Réactivation d’une enquête de suivi des conséquences de cette autorisation sur le terrain.(création d’un comité de pilotage)

Ces nombreuses réserves et conditions d’autorisation, émises par les pouvoirs publics, démontrent leur connaissance des risques générés par les insecticides neurotoxiques d’enrobage de semences sur l’environnement et sur les insectes pollinisateurs en particulier l’abeille.

Beaucoup de travail en perspective pour les services de l’Etat à qui incombera la lourde tâche de contrôler sans moyens supplémentaires la bonne application de ces nombreuses recommandations !

La filière Apicole

. s’inquiète qu’une telle autorisation puisse être accordée au mépris de risques identifiés, reconnus et dont la maîtrise est illusoire.

. Constate aujourd’hui que soit enfin admis la toxicité des produits neurotoxiques systémiques envers les insectes pollinisateurs comme les abeilles. Dix années de combats syndicaux commencent à porter leurs fruits.

Où sont donc les résolutions du Grenelle de l’environnement ?

Autoriser le CRUISER® de la Société Syngenta conduit à sacrifier à nouveau l’Apiculture au profit d’une économie aveuglée par le court terme sans prise en compte de l’environnement.

Pour ces raisons, la filière apicole dénonce , qu’en connaissance des risques, et malgré la directive 491/414, le Ministère de l’Agriculture autorise la mise sur le marché, même assortie de conditions restrictives incontrôlables, de CRUISER® produit par la Société Syngenta.

Signataires :

L’UNAF Henri CLEMENT Président
LA FNOSAD Jean-Marie BARBANCON Président
la Commission Apicole Confédération Paysanne Bertrand THERY,Responsable
SNA Yves VEDRENNE Président
SAPCO Guy BROSSIER Président
SAPP Sophie Mazurier Présidente
SAPB Michel JUNOT Président
SAPRA Nicolas GUINTINI Président
FEDAPI Claude NOEL Président

UNAF (Union Nationale de l’Apiculture) - SNA (Syndicat National d’Apiculture) - FNOSAD (Fédération Nationale des Organisations Apicoles Départementales) - SAPCO (Syndicat des Apiculteurs Professionnels du Centre et de l’Ouest) - SAPRA (Syndicat des Apiculteurs Professionnels de Rhône -Alpes) - SAPB (Syndicat des Apiculteurs Professionnels Bretons) - SAPP(Syndicat des Apiculteurs Professionnels de Provence) - Commission apicole de la confédération paysanne - FEDAPI (Fédération des Coopératives Apicoles)

CONTACTS PRESSE


Henri CLEMENT Jean SABENCH Francis CHAUVANCY Yves VEDRENNE
Président de l’UNAF Conf. Paysanne Président du SAPCO Président du SNA

06 83 52 47 11 04 67 97 16 31 05 49 70 60 70 06 08 46 31 43

clement.henri@wanadoo.fr
jean.sabench@yahoo.fr
chauvancy.francis@wanadoo.fr
abeilledefrance@wanadoo.fr

Madame,Monsieur le Président et cher(e) collègue,

Le Ministère de l’agriculture a décidé d’accorder l’AMM au CRUISER (matière active Thiametoxan). Ce produit trés toxique pour les abeilles, est de la meme famille que le GAUCHO (neurotoxiques systémiques ,néonicotinoides).
Le CRUISER sera utilisé sur maïs ,en enrobage de semence.
Le Ministère semble ne pas avoir meme pris en compte toutes les recommandations des experts de l’AFSSA qui recommandait de ne pas semer de cultures interessant les abeilles(colza,tournesol,luzerne,etc...) l’année suivant un mais traité CRUISER(rémanence dans le sol. (voir le communiqué de presse de la filière apicole en pièce jointe).,c’est dire l’extreme toxicité de ce produit sur l’abeille.

Ce CRUISER sera utilisé sur maïs ensilage trés répandu en France,même en moyenne montagne.

Sachant que cette molécule est trés toxique pour l’abeille(’hécatombe d’abeilles en Italie au printemps 2007 lors des semis-voir abeilles et fleurs nov 2007), et qu’en 2009, ce thiametoxan sera probablement homologué sur colza, fruitiers, vigne...., L’UNAF et L’ENSEMBLE DE LA FILIERE APICOLE ONT DECIDE DE REAGIR :

Une grande manifestation nationale a été décidée hier .

Elle aura lieu à Paris le 21 février 2008, départ à 10 H de la Tour Eiffel.

Nous demanderons audience à Mr le Ministre de l’agriculture et Mr le Ministre de l’Environnement. Chaque président de syndicat ou de GDSA doit se sentir concerné.
Nous comptons sur vous pour mobiliser et organiser des cars le 21 février.

Nous vous alertons tout de suite afin que chaque apiculteur puisse s’organiser (ceux qui travaillent, pour poser un jour de congé et ceux qui font des marchés, pour se faire remplacer, ceux qui avaient prévu des formations ou réunions pour les reporter).

Donnons un jour sur 365 pour l’abeille !!! que l’apiculture soit notre passion ou notre gagne-pain.

Henri CLEMENT

LA FILIÈRE APICOLE - 1er février 2008

Réalisé par Cuperteam