Syndicat d'Apiculture du Rhône et de la Région Lyonnaise

Chambre d'Agriculture - 18 rue des Monts d'Or - 69 890 La Tour de Salvagny



Manifestation apicole du 1er avril 2014 à Paris

Manifestation apicole du 1er avril 2014 à Paris

Les-organisations-apicoles-représentatives

Environ 800 apiculteurs venus de toutes les régions de France, se sont rassemblés à Paris, Porte de Montreuil, et se sont rendus en cortège jusqu’au siège de FranceAgrimer, lieu de la réunion du « Comité stratégique apicole », pour dénoncer la forfaiture d’une poignée d’apiculteurs, prêts à vendre leurs âmes pour des indemnités illusoires. Ces « Messieurs » prétendent représenter l’apiculture française.

Après les prises de paroles des responsables des quatre organisations apicoles, le cortège s’est déplacé jusqu’aux portes de FranceAgrimer .
Vue partielle du cortège
Lors d’une cérémonie funèbre, les apiculteurs se sont tous allongés sur la chaussée, accompagnés d’une musique mortuaire symbolisant ainsi la disparition des abeilles, des apiculteurs et de l’apiculture, si tous ces sinistres produits néonicotinoïdes ne sont pas retirés immédiatement du marché .
Mort-des-apiculteurs
Nous avons le sentiment que nous ne sommes pas entendus. Les grilles de FranceAgrimer ont tremblé ce qui démontre la détermination des apiculteurs.
Une délégation du Syndicat d’Apiculture du Rhône a vivement participé à cette action, que nous pourrions être amenés à renouveler en Région ou à Paris.
Merci à ceux qui se sont mobilisés.

Syndicat d’apiculture du Rhône


Les-apiculteur-du-Syndicat-d\'Apiculture

On nous promet de développer l’apiculture pendant que de nouvelles autorisations pour des insecticides systémiques sont délivrées ! Malgré le moratoire, la plupart des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles continuent d’être utilisés.
De quel développement de l’apiculture parle-t-on quand les abeilles continuent à mourir !
Il faut dénoncer les incohérences et les fausses priorités d’un plan qui se construit sans les producteurs :

- Non, le moratoire européen ne suffira pas à enrayer les mortalités d’abeilles ! Oui, il faut l’élargir à toutes les cultures et stopper toutes nouvelles autorisations dans l’attente de l’application des nouvelles procédures d’évaluation.

- Non, la crise sans précédent que subit la filière apicole n’est pas liée à son manque de structuration !

- Oui, le gouvernement et l’administration doivent respecter la diversité de la filière ! Plutôt que la fragiliser, ils doivent travailler à la renforcer, AVEC l’ensemble des organisations.

- Non, la promotion du miel français n’est pas une priorité pour la filière !

- Oui, la priorité pour la filière est d’enrayer le déclin des abeilles pour retrouver ses capacités de production !

Il vaut mieux manifester une journée plutôt que de s’épuiser tous les ans à renouveler notre cheptel !


BilanManifApicole

Syndicat d’Apiculture du Rhône - 29 mai 2014

Réalisé par Cuperteam