Syndicat d'Apiculture du Rhône et de la Région Lyonnaise

Chambre d'Agriculture - 18 rue des Monts d'Or - 69 890 La Tour de Salvagny



Manifestation du 21 février 2008 contre le Cruiser tueur d’abeilles

Le "Ministère de l’agriculture" a décidé d’accorder l’AMM au CRUISER (matière active Thiametoxan). Ce produit très toxique pour les abeilles est de la même famille que le GAUCHO (neurotoxiques systémiques, néonicotinoïdes).

Une manifestation importante a réuni à Paris plus d’un millier d’apiculteurs venus de toute la France, pour demander le retrait de ce nouveau tueur d’abeilles.

Voici quelques images de cette journée et le compte rendu de nos représentants.


Intervention de Mr Henri CLEMENT

Mr Allain BOUGRAIN-DUBOURG, Président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux

Mr Nicolas GUINTINI Président du SAPRA

Le cortège des apiculteurs

John KEFUSS et son "piano" de cages à reines ...

Le Syndicat d’Apiculture du Rhône était bien représenté

Il faut penser aux générations futures ...

Alain ROUCHON et Allain BOUGRAIN-DUBOURG, même combat ...

Bernard ADELL et Jacques FRENEY

Sosthène FAYOLLE, un jeune apiculteur professionnel inquiet pour ses abeilles et son avenir

Mr Yves VEDRENNE du SNA nous fait le compte rendu des résultats de la journée

Le ministre de l’Agriculture Michel BARNIER, a refusé de revenir sur l’autorisation du Cruiser délivrée pour un an.

Intervention de Mr VEDRENNE en conclusion de cette journée :

La délégation était composée de huit représentants. Ce que l’on peut dire de la réunion de deux heures que nous avons eue avec les Représentants du Ministère de l’environnement :
- confirmation que c’était un début de dialogue
- ils sont partisans de revoir l’homologation des produits phytosanitaires
- il faut rentrer dans une demande de contre expertise pour la décision qui a été prise au sujet du Cruiser
- il faut travailler à construire un protocole en particulier pour les systémiques.

Une réunion aura lieu à la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation) le 29 mars.

Les Associations environnementale et la Coordination des Apiculteurs ont regretté que l’homologation accordée pour un an, ne prenne pas en compte les problèmes environnementaux et les problèmes de l’abeille.

Mais qui donc va pouvoir arrêter la fin programmée de nos abeilles ?.

FRENEY Jacques - 29 mai 2014

Réalisé par Cuperteam